Dans nos précédents articles, je vous ai donné une définition de la filtration hydraulique et de la dialyse.

Si vous débarquez sur cet article, allez y jeter un coup d’œil. Vous verrez qu’après lecture, tout sera plus fluide pour vous 😉

Bref, étudions maintenant les notions de flushing, rinçage et super-rinçage (je ne vous cache pas que ça fait un peu pouvoir d’Avengers de Marvel). Des termes indispensables pour comprendre tous les tenants et aboutissants des métiers liés à la mise en propreté des fluides hydrauliques, de lubrification, des carburants ou fluides diélectriques.

Mais ce n’est pas compliqué, voyez par vous-mêmes.

 

Le flushing, c’est quoi ?

C’est un terme anglais pour désigner en français une opération de rinçage, ces deux termes sont donc identiques.

On a tendance à utiliser des anglicismes dans la langue française comme « checker », « coacher » ou « open-space »…

Alors que signifie le terme flushing (rinçage) ?

Il s’agit de réaliser une dépollution complète d’un circuit hydraulique avec pour objectif d’obtenir une classe de propreté requise.

Cette opération peut être réalisée soit :

  • À la fin de la fabrication d’un matériel neuf et avant la livraison client
  • Lorsqu’une panne dite catastrophique a eu lieu, ou va avoir lieu !
  • Lorsque le fluide doit être changé : changement de formulation, de législation ou fluide dégradé.

La dépollution avec un groupe de filtration (ou de dialyse) en dérivation d’un circuit permet de mettre en propreté uniquement l’huile présente dans le réservoir. Si le circuit est en fonctionnement, il sera possible de dépolluer un plus grand volume d’huile.

Groupes de rinçage/flushing

Mais la contamination solide et dissoute (insoluble et soluble) présente dans la tuyauterie et les composants hydrauliques ne sera pas éliminée car la vitesse de passage est trop faible. Cela signifie que si on se limite à dépolluer la charge d’huile, celle-ci peut être rapidement repolluée par les contaminants solides et dissous restés dans tout le circuit.

De même si on introduit une nouvelle charge d’huile dans un circuit hydraulique non-dépollué, cette charge va rapidement être dégradée. En effet, les produits d’oxydation présents dans le circuit vont consommer inutilement les additifs du nouveau fluide.

Mais alors, comment éliminer toute la contamination solide et dissoute présente dans le circuit ?

3 méthodes :

  • Le flushing ou rinçage, c’est-à-dire appliquer dans le circuit un débit dit turbulent.
  • Le nettoyage chimique, que nous ne conseillons pas (risque de résidus chimique dans le fluide et le circuit), et que nous ne décrirons pas ici.
  • Pour les zones où un débit turbulent ne peut pas être appliqué (le réservoir par exemple), un nettoyage manuel devra être réalisé.

Faisons un focus sur le débit turbulent et le débit laminaire.

Écoulement laminaire

Le débit normal dans un circuit est un débit laminaire : le fluide s’écoule d’une manière « ordonnée » en suivant les contours du contenant.

La vitesse d’écoulement est maximale en couche centrale et décroit progressivement de part et d’autre en raison des forces de frottement dues à la viscosité.

Théoriquement la vitesse de passage est nulle le long des parois (ce qui explique l’impossibilité de réaliser un flushing/rincage avec un flux laminaire).

Le débit turbulent est une situation où l’intégralité de la masse du fluide s’écoule en avant et à l’intérieur du contenant.

Écoulement turbulent

Alors, comment déterminer si on est en régime d’écoulement laminaire ou turbulent ?

Le nombre de Reynolds (Re) est un nombre sans dimension qui permet de déterminer le régime d’écoulement d’un fluide.
Il se calcule de la manière suivante :

  • Re = 21220 x Q / µ x diam. Interne
  • Q = débit en lpm
  • µ = viscosité en cst
  • diam. Interne = diamètre intérieur de la tuyauterie en mm

Unité reynoldsInterprétation du nombre de Reynolds

Quelles sont les 3 conditions d’un rinçage / flushing efficace ?

Conditions de rinçage (hydraulique)

L’action de filtration peut être réalisée en utilisant un filtre Hy-Pro Filtration frontale pour éliminer la contamination solide ou par une utilisation des résines ICB pour éliminer la contamination dissoute (si identifiée).

Groupe de flushing FSA d'Hy-ProSystème FSTO ou FSA HyPro Filtration permettant d’éliminer les contaminants solides (Éléments filtrants VTM) et la contamination dissoute (résines ICB).

Durant le flushing/rinçage, il est important de shunter les composants sensibles (installer des plaques de rinçage pour les servovalves par exemple) et ceux équipés d’orifices calibrés (régulateurs).

 

Le super rinçage, c’est quoi ?

Cela consiste à nettoyer individuellement ces composants avant de les réinstaller sur le circuit. Ce travail doit être réalisé par des entreprises qualifiées qui ont une connaissance approfondie des composants rincés/nettoyés.

Les autres parties moins sensibles qui ne peuvent pas être flushées ou rincées, devront être nettoyées manuellement :

  • Pour le réservoir, il faudra parfois prévoir une intervention humaine à l’intérieur !
  • Pour les tuyauteries ou flexibles, des projectiles en mousse peuvent être utilisés, il s’agit chez ID System Fluid du système UltraClean

À partir d’une alimentation pneumatique, vous faites circuler à grande vitesse un projectile à l’intérieur d’un tube, tuyau ou flexible. Les particules ou toutes pollutions liquides sont alors expulsées vers l’extérieur.

Dépollution interieur flexible ou tubeSystème UltraClean

Un projectile en mousse est propulsé via un pistolet dans le conduit, la force de propulsion est de l’air comprimé. Un premier projectile est utilisé, s’il ressort sale, un deuxième projectile pourra finir le travail de nettoyage.

Voila les faits établis, et au final, chacun utilisera les termes qui lui convient en connaissance de cause !

Thierry Vernay – Expert Filtration – Rédacteur de cet article.

RECEVEZ NOS MEILLEURS CONTENUS SUR LA FILTRATION

 

Shares
Share This