Vous le savez, la fonction principale d’un carburant est d’apporter une source d’énergie au moteur.

Mais ce carburant remplit d’autres fonctions dites « secondaires » :

  • Refroidissement du système d’injection,
  • Lubrification de l’alimentation et des pompes à injection (création d’un film entre les pièces mobiles),
  • Transport et élimination des contaminants dans le filtre à carburant.

L’importance d’une filtration de grande qualité est primordiale pour prolonger la durée de vie de vos moteurs et améliorer la disponibilité de vos matériels.

3 types de contaminants se trouvent dans les carburants ou diesel

Les contaminants solides, l’eau, et les contaminants organiques.

Voyons ça de plus près !

Les contaminants solides

Dans un précédent article sur comment améliorer la durée de vie de vos moteurs diesel, nous vous expliquions que bien souvent le filtre d’origine n’est pas suffisant pour retenir les particules solides qui se trouvent dans le diesel.

Un filtre d’appoint 10 µm beta 1000 voire moins est nécessaire pour certains systèmes d’injection.

Mais d’où provient cette pollution particulaire ?

Dans la grande majorité des cas, cette pollution est déjà présente dans le carburant. Il est reconnu dans la profession que 50 % des carburants et diesel utilisés dans le monde n’atteignent pas la classe de propreté 18/16/13 selon l’ISO 4406, recommandée pour la propreté des carburants.

Dans une note d’information de chez Cummins : « Fuels for Cummins engines-5-6 », vous trouverez ce paragraphe intéressant « fuel cleanless » dans lequel la société explique le niveau de classe de propreté à atteindre.

Recommandations Cummins

Classes de propreté ISO 4406

Dans ce cas la meilleure solution est de prévoir une filtration en dérivation des réservoirs de stockage du diesel et une seconde filtration lors du dépotage et du remplissage.

Les contaminants aqueux

Cette contamination par l’eau peut être déjà présente dans le diesel approvisionné ou introduite durant les opérations de dépotage ou de remplissage.

Une autre cause de cette contamination est due à l’utilisation du diesel comme fluide de refroidissement. Le retour du diesel chaud dans le réservoir augmente la température de celui-ci et provoque des phénomènes de condensation et la création d’eau libre.

Pollution poussières et particules

L’eau demeure la source principale de grippage des pompes à injections et des injecteurs, le piquage des nez d’injecteurs, la corrosion et une diminution du pouvoir lubrifiant du gazole, accélérant encore l’usure des pompes et injecteurs.

Les contaminants organiques

Ce sont des sous-produits du raffinage comme les asphaltènes et les paraffines. En présence d’eau, des bactéries peuvent se développer et créer des boues qui occasionnent le grippage des pompes et des injecteurs.

Les solutions

La contamination particulaire

La filtration sera efficace grâce à un media fibre de verre Hy-pro DFE ayant un seuil de filtration garanti par une validation sur un banc multi-pass et une efficacité beta 1000. Ces éléments fibres de verre durent 4 à 5 fois plus longtemps.

D’ailleurs, à ce sujet, HY-PRO a réalisé une étude de cas sur les filtres à carburants et huiles des moteurs CATERPILLAR. Cliquez ici pour la lire (en anglais).

Durée de vie d'un élément filtrant

Le filtre pourra être installé en ligne ou en dérivation avec son propre groupe motopompe.

Installation filtre en ligne ou en dérivation

La contamination aqueuse

La technologie de la coalescence permet de séparer deux fluides ayant une tension interfaciale différente, ce qui est le cas de l’eau et du diesel.

La coalescence nécessite un premier étage de pré-filtration qui permet de retirer les contaminants solides évitant ainsi de colmater inutilement l’étage de coalescence.

La coalescence se compose d’une cartouche double étage.

  1. Dans le premier étage, le fluide passe de l’intérieur vers l’extérieur. Ce media favorise la formation de grosse gouttelettes d’eau (la coalescence), qui vont ensuite tomber par gravité au fond du corps de filtre.
  2. Le deuxième étage est composé d’un media hydrophobe (séparateur) avec une filtration de l’extérieur vers l’intérieur. Le diesel peut passer à travers cette membrane mais l’eau restante est bloquée par ce deuxième étage.

Toute l’eau récupérée est collectée au fond du corps de filtre, puis vidangée soit manuellement soit automatiquement selon l’option choisie.

Cette technique permet d’éliminer 90 % de l’eau libre en un passage.

La contamination organique

Il existe 2 méthodes pour éliminer cette contamination :

  1. Élimination de l’eau, source principale du développement bactérien.
  2. Utilisation de bactéricides fournie par votre pétrolier.

Thierry VERNAY (Rédacteur de cet article)

RECEVEZ NOS MEILLEURS CONTENUS SUR LA FILTRATION

 

Shares
Share This